Polge Immobilier, votre agence immobilière du Vercors.

Acheter

Louer

Viager

Référence

Supprimer
Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Le déménagement en plein confinement est possible, voici comment

Publié le

CORONAVIRUS - Vous pouvez aller faire vos courses, faire un semblant de jogging, aller à la pharmacie... mais en priorité il vous faut rester chez vous au moins jusqu’à la fin du mois de mars pour éviter le coronavirus.

Mais que faire quand on avait prévu de changer de logement quelques jours ou semaines après l’instauration des mesures de confinement contre le Covid-19? La limitation des déplacements aux trajets essentiels comprend-elle un changement de domicile?

Le sujet revenant régulièrement parmi les interrogations des Français, Le HuffPost a contacté le gouvernement pour tenter d’y voir plus clair.

Oui pour déménager, mais...

Sur le principe, les déménagements ne sont pas interdits, nous explique-t-on, à condition par contre d’être motivés par un impératif. “Les déménagements sont autorisés mais doivent être limités aux besoins strictsPar exemple, la fin de votre bail”, précise le ministère.

“Il est conseillé de reporter votre déménagement si cela est possible. Dans le cas contraire, il faut se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire”, détaillent les autorités. Sans solution de repli, vous pouvez donc procéder, muni de votre justificatif correctement rempli.

Il vous faudra par contre vous organiser en petit comité, les regroupements de plus de cinq personnes étant interdits. 

Difficultés logistiques

Vous êtes donc officiellement autorisés à déménager, mais cela risque cependant de s’avérer bien plus compliqué dans la pratique si vous faites appelle à des déménageurs. Les organisations professionnelles du secteur ont notamment demandé ce jeudi que soient interdits “de toute urgence” les déménagements mettant en relation directe déménageurs et clients.

“La profession du déménagement constate unanimement que les conditions de travail de nos salariés ne permettent pas de garantir en permanence le respect des gestes barrières”, affirment le président de la Chambre syndicale du déménagement et président du Conseil métier déménagement dans une lettre adressée au secrétaire d’État aux Transports.

Si plusieurs organisations ont déjà appelé “les entreprises à suspendre la partie de leur activité mettant en relation directe leurs personnels et les clients”, elles craignent que cela ne suffise pas et veulent ”éviter toute concurrence inutile d’entreprises qui saisiraient l’occasion de récupérer des marchés en suspens au mépris de la sécurité sanitaire de leurs propres collaborateurs”.

Face à la situation, la fédération FO Transports et Logistique -troisième chez les routiers- a appelé ce vendredi 20 mars les salariés du secteur qui travaillent dans les transports non essentiels à faire usage de leur droit de retrait dès lundi. “Les salariés des transports et de la logistique se posent énormément de questions, mais pour la plupart sont complètement déboussolés”, écrit son secrétaire général, Patrice Clos.

Rester dans sa location

Comme l’explique Le Parisien, si vous êtes locataires et que vous vous pensez coincés car vous avez déposé votre préavis rien ne vous force à partir. Il vous faudra évidemment continuer à payer le loyer mais il est possible de rester dans votre logement.

Un avocat spécialiste de l’immobilier explique au quotidien que les mesures de confinement du gouvernement étant plus fortes que le droit privé, elles l’emportent sur les règles qui régissent un bail de location.

Quitter un logement peut s’avérer d’autant plus compliqué que les agences immobilières ont été obligées de fermer. Il est devenu quasiment impossible de faire un état des lieux.

Polge immobilier